Historique du district

Le district de Belgique – Pays-Bas de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X est né en 2003, de la réunion de deux maisons autonomes, celle de Belgique, datant de1981, et celle des Pays-Bas, datant de 1984.

La Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X met un premier pied en terre belge en 1978 à Quiévrain, avec  l’implantation du Carmel et la venue d’un aumônier de la FSSPX. Un an plus tard, le 29 septembre 1979, c’est le Prieuré du Christ-Roi qui voit le jour, rue de la Concorde à Bruxelles, dans une ancienne maison de religieuses Sacramentines de Marie-Auxiliatrice. Jusque-là dépendante du district de France, c’est en 1981, que la Belgique, unie au Luxembourg, devient une Maison autonome.

Cette année-là est aussi celle de la venue des Sœurs de la Fraternité pour seconder les prêtres dans leur apostolat à Bruxelles. En 1986, la chapelle de Gand ouvre ses portes, puis 1987 voit la naissance du deuxième prieuré de la Fraternité en Belgique : celui du T.-S. Sacrement, à Anvers, Hemelstraat (« la rue du Ciel ! ») pour s’occuper de l’apostolat de la partie flamande. Il s’agit d’un magnifique couvent de religieuses, possédant une très belle chapelle néogothique. En janvier 1989, est ouverte la Chapelle Saint-Aubain au centre-ville de Namur. Une chapelle sera ouverte à Liège en 1992, mais pour quelques années seulement.

En septembre 1989, est inaugurée l’école Notre-Dame de la Sainte-Espérance dans les locaux du prieuré de Bruxelles. Et en 2012, c’est l’école Saint-Pie X, au prieuré d’Anvers, qui ouvre ses portes.

En 2001, a lieu l’achat de la superbe et grande église Saint-Joseph, à 20 mn à pied du prieuré. C’est la plus grande église possédée par la Fraternité. Elle fut le Sanctuaire national dédié à Saint Joseph, patron de la Belgique.

La réaction traditionnelle aux Pays-Bas se fait attendre plus longtemps qu’en Belgique. Le ravage conciliaire y est plus complet et plus dévastateur. C’est en 1984 qu’arrivent les deux premiers prêtres de la Fraternité pour implanter la Tradition aux Pays-Bas. L’occasion est l’acquisition cette année-là de l’ancienne église paroissiale de Gerwen, l’une des plus anciens lieux de culte catholique du pays. De là, les prêtres vont desservir La Haye, en disant la messe à bord d’une péniche ! Ensuite les prêtres vont déménager pour plusieurs années à Goirle, d’où ils desserviront les chapelles et église de La Haye, Gerwen et Nijmengen. Le 26 décembre 1992, après reconstruction du presbytère de Gerwen, les prêtres prennent possession du prieuré actuel, à côté de l’église.

En 2012, la péniche de La Haye « prenant l’eau », une acquisition permet de garder une chapelle dans la même région des Pays-Bas, à Leiden, dans la banlieue sud d’Amsterdam. Une messe est également assurée en langue allemande à Kerkrade depuis 2008 par le prieuré du district d’Allemagne le plus proche.

Au Luxembourg, pendant longtemps, la messe a été dite tous les dimanches dans un hôtel. C’est en mai 2014 que, grâce à de généreux propriétaires, une grange a été transformée en chapelle où la messe est assurée tous les dimanches.