Mgr Lefebvre : le prêtre est le ministre du Bon Pasteur

14 Avril, 2018
Provenance: Séminaire Ecône

C’est Notre Seigneur Jésus-Christ lui-même qui dit : « Ante eas vadit. Le pasteur va devant les brebis » (Jn 10, 4). Il les conduit. Et parce qu’il est le bon pasteur, les brebis entendent sa voix et reconnaissent la voix du vrai pasteur, et elles le suivent. Et lui va les conduire dans les pâturages où elles trouveront leur nourriture. Quelle belle image du bon pasteur !

Rappelez à votre mémoire la parabole du bon Pasteur.

C’est Notre Seigneur Jésus-Christ lui-même qui dit : « Ante eas vadit. Le pasteur va devant les brebis » (Jn 10, 4). Il les conduit. Et parce qu’il est le bon pasteur, les brebis entendent sa voix et reconnaissent la voix du vrai pasteur, et elles le suivent. Et lui va les conduire dans les pâturages où elles trouveront leur nourriture. Quelle belle image du bon pasteur !

Par contre les brebis ne connaissent pas celui qui est mercenaire, celui qui est voleur : elles s’enfuient, et le mercenaire qui ne connaît pas ses brebis et qui ne les aime pas, disperse et ruine le troupeau.

Vous serez ce bon pasteur. Vous conduirez les âmes à Jésus-Christ. Vous les conduirez à l’autel pour qu’elles puissent y trouver leur réfection spirituelle.

Puis, descendant de l’autel, vous trouverez la chaire de vérité. Vous aurez à prêcher.

Vous prêcherez Notre Seigneur Jésus-Christ comme saint Paul, qui disait qu’il ne connaissait dans sa prédication que « Jésus-Christ et Jésus-Christ crucifié (1 Cor 2, 2). Pro Judæis scandalum, pro gentibus stultitiam (1 Cor 1, 23) ». La Croix de Jésus pour les Juifs est un scandale ; pour les gentils, pour les païens, pour les gens du monde qui vivent sans Dieu, qui s’éloignent de Notre Seigneur Jésus-Christ, c’est une folie. Eh bien, vous prêcherez Notre Seigneur Jésus-Christ, ce scandale et cette folie, afin d’attirer les âmes à Notre-Seigneur, de les convertir à Notre Seigneur Jésus-Christ.

En continuant votre chemin dans votre église, vous trouverez le baptistère où vous donnerez la vie spirituelle aux âmes qui viendront vous demander la grâce du baptême.

Et vous rendant vers le baptistère, vous passerez devant le confessionnal, devant le tribunal de la pénitence où vous aurez à vous asseoir et à juger ceux qui viendront vous apporter leurs misères, leurs péchés. Ce tribunal sera sans doute un tribunal de justice, mais aussi et surtout un tribunal de miséricorde. Vous vous pencherez sur les âmes pour leur redonner la vie spirituelle qu’elles avaient perdue, ou les réconforter dans leur vie spirituelle.

Voilà le ministère du prêtre. Ainsi quand vous entrerez dans cette église, tout votre ministère sera présent à vos yeux, et la source de ce ministère sera le Cœur de Notre Seigneur Jésus-Christ présent à l’autel.

Mgr Marcel Lefebvre, 21 septembre 1980 - sermon à l'occasion de la messe d'un nouveau prêtre

Intégrale des sermons de Mgr Lefebvre à Ecône