Pour Qu'Il Règne 128 - I° trim 2017 - Fatima

POUR QU'IL REGNE est la revue trimestrielle du District du Benelux. Le titre exprime la volonté de la Fraternité Saint Pie X à oeuvrer activement au règne social de Notre-Seigneur Jésus-Christ-Roi. Chaque trimestre, la revue aborde un thème particulier.

Editorial : Fatima, un siècle, 1917-2017

Ce numéro est dédié au centenaire des apparitions à Fatima afin  d'en souligner l'importance pour chacun de nous et pour l'avenir du monde.

Cette intervention mariale comprend deux périodes : de 1916-1917 avec l'appel à la prière du rosaire, à la pénitence ainsi que la révélation du grand Secret en trois parties. Puis, de 1923 à 1940, avec la révélation de la pratique réparatrice des cinq premiers samedi, le 10 décembre 1925 à Pontevedra et la demande de la consécration de la Russie, le 13 juin 1929 à Thuy. Plus tard, le 26 décembre 1957, la principale voyante, sœur Lucie, a commenté admirablement au Père Fuentes ce que l'on appelle à bon droit le mystère de Fatima.

Un siècle après, l'histoire religieuse et politique mise en perspective du message marial et de son secret fait apparaître Fatima comme un événement mondial majeur, tant pour les personnes individuellement prises que pour l'Eglise et les nations.

Cent ans plus tard, il est très clair qu'il y a désormais un avant et un après Fatima, dans la vie de l'Eglise, des nations et des individus. La Providence a semé la dévotion au Coeur Immaculé de Marie ; cette dévotion doit croître jusqu'à triompher. Le salut éternel des âmes et la paix temporelle des nations sont conditionnés par la consécration des personnes et des nations, en particulier de la Russie, au Coeur Immaculé. Fatima produit alors une joie intime, puisqu'au milieu de tant de malheurs pour l'Eglise, le monde et les individus, la très Sainte Vierge Marie manifeste sa maternité spirituelle et sa médiation universelle sur les âmes.

Ce centenaire est l'occasion de découvrir le mystère de Fatima, pour en approfondir la connaissance, pour accroître la vie chrétienne. Cet anniversaire ne sera pas une simple commémoration pour exercer un devoir de mémoire assez terre-à-terre ! Il s'agit de répondre aux attentes de Notre-Seigneur Jésus-Christ et de sa Très Sainte Mère, dans ce dessein de miséricorde qu'ils ont sur le monde. Que chacun de nous prenne en main sérieusement l'affaire de son salut, et consacre au Coeur Immaculé de Marie, son être et son avoir, son corps et son âme, ses pensées, ses désirs, ses actions. Alors il trouvera en ce Coeur Immaculé, un refuge salutaire dans le combat spirituel et deviendra un instrument docile du rayonnement de ce même Coeur dans le monde pour ramener les âmes égarées à Jésus-Christ.

Le Père Maximilien Kolbe, chevalier de l'Immaculée, a ouvert la voie. Son histoire et son œuvre admirables, sa mort héroïque se déroulent en même temps que Fatima, sans y être lié immédiatement. Cependant, avec le recul des années, le lien profondément théologique entre Fatima et le Père Kolbe est presque évident : il a mis Fatima en action !

Par la célébration de ce centenaire, notre Espérance sera renforcée. A la fin, le Coeur Immaculé de Marie triomphera, si nous devenons les acteurs de ce triomphe en accomplissant les demandes de la Ste Vierge. Pour nous y aider, dans les mois à venir, participons activement à la Croisade de chapelets et de sacrifices à laquelle appelle Monseigneur Fellay, jusqu'au 22 août 2017. Cette Croisade, par l'effort qu'elle réclame, habituera nos âmes à mener notre vie dans l'esprit de prière et de réparation que Notre-Dame de Fatima a enseigné. Programme simple et ardu à la fois ; simple, parce qu'il suffit de faire avec grand soin ses devoirs d'états ; ardu, parce qu'il faut persévérer dans l'effort repris chaque jour et à toute heure avec ténacité : « Ne te décourage pas, je ne t'abandonnerai jamais ! Mon Coeur Immaculé sera ton refuge et le chemin qui te conduira jusqu'à Dieu[1] ».

Abbé Patrick Duverger, Supérieur de District

[1]   Paroles de la Sainte Vierge à Lucie, le 13 juin 1917.

PDF : PQR 128 - I° trim 2017 : Un double centenaire : Fatima et le Père Kolbe