14 septembre : Exaltation de la Sainte Croix

14 Septembre, 2019
Provenance: fsspx.news

Primitivement on célébrait aujourd’hui l’invention de la Sainte Croix par sainte Hélène, le 14 septembre 320, et, en même temps, la dédicace de l’église du Saint-Sépulcre à Jérusalem. Cette fête se répandit peu à peu en Occident. 

Plus tard, on célébra l’invention le 3 mai et, le 14 septembre, la restitution de la Croix à l’empereur Héraclius par les Perses en 628. L’empereur remit lui-même la sainte relique au patriarche Zacharie, le 3 mai 630.  

L’objet de la fête nous permet d’en discerner le sens profond. C’est la glorification de la Croix, signe de la Rédemption. 

La fête exprime très bien les deux courants de la liturgie : d’une part, elle considère dans le Christ le Divin Roi glorifié ; de l’autre, elle nous présente le Christ comme homme avec les cruelles souffrances de sa Passion. 

Nous honorons la Croix parce que nous voyons en elle l’étendard du Roi, l’arbre de vie, orné de la pourpre du Roi, la balance sur laquelle a été pesé le prix de la Rédemption, le mémorial de la victoire de la Rédemption triomphale ; mais elle est aussi le patibulum, l’instrument de supplice du Christ souffrant. 

C’est avec émotion que l’Eglise célèbre maintenant, en automne, cette fête de la Rédemption ; la croix est « élevée » contre les ténèbres de l’hiver qui s’approche, symbole de la puissance de l’Enfer. 

L’Eglise veut enfin élever « le signe du Fils de l’homme », qui apparaîtra à son second avènement, lors de son retour glorieux. C’est d’ailleurs l’objet des textes liturgiques des derniers dimanches après la Pentecôte.