Au Vatican, des finances plus propres

04 Juin, 2019
Provenance: fsspx.news

Le président de l’Autorité d’information financière (AIF) du Saint-Siège a présenté au Vatican le 21 mai 2019, le rapport 2018 de l’institution chargée de veiller à la transparence des finances du plus petit Etat au monde.  

Du point de vue de la transparence financière, l’année écoulée a été « très positive et très encourageante », a souligné le Fribourgeois René Brülhart. 

A l’appui de ce constat, le rapport de l’AIF montre une forte baisse des signalisations d’activités suspectes : 56 en 2018, contre 150 l’année précédente. 

L’AIF met aussi en avant les mesures préventives adoptées qui ont permis de suspendre en 2018 pour 422 077 euros de transactions suspectes, et de bloquer plus de 2,3 millions d’euros sur des comptes aux activités douteuses. 

Grâce aux progrès déjà réalisés, le Vatican est entré l’an passé dans l’espace unique de paiement en euros (Sepa) qui lui permet désormais d’harmoniser ses transferts bancaires en Europe, tandis que la Société pour les télécommunications financières interbancaires mondiales (Swift) a enregistré un code IBAN pour le Vatican. 

L’effort de transparence financière doit néanmoins se poursuivre selon René Brülhart, pour qui « en cette matière, il n'y a jamais de mission accomplie. Le système ne dort jamais ».