Le Courrier des Croisés - Septembre 2019 - N° 253

Le deuxième moyen que le bon Dieu nous a donné pour nous aider à être des saints, ce sont les sacrements. C'est un moyen qui n'existait pas dans l'ancien testament puisque Jésus n'était pas encore venu les instituer.

Les sacrements, rappelez-vous, ce sont des signes sensibles, institués par Jésus-Christ, pour produire ou augmenter la grâce dans nos âmes. Il y en a sept : le Baptême, l'Eucharistie, la Confirmation, la Pénitence, l'Extrême-Onction, l'Ordre et le Mariage. Comme vous le savez bien, il y en a deux qu'on peut recevoir très régulièrement : c'est l'Eucharistie et la Pénitence ou Confession.

Par l'Eucharistie, nous recevons en personne Notre-Seigneur Jésus-Christ : nous sommes unis à Lui, nous ne faisons qu'un avec Lui. "Celui qui mange ma Chair et boit mon Sang (=> c'est ce que l'on fait à chaque communion) demeure en moi et moi en Lui." (Jean, VI, 56-57). Oui, c'est tout Lui-même que nous recevons dans la sainte Hostie : son Corps, son Sang, son Âme et sa Divinité. Quel bonheur incroyable que de pouvoir recevoir chaque jour Notre-Seigneur, que d'être uni à Celui qui a dit "Sans Moi, vous ne pouvez rien faire"(Jean XV, 5), et "Venez à moi, vous tous qui êtes chargés et affligés, et je vous soulagerai" (Matthieu, XI,28) ! Aucun doute, comme disait saint Pierre-Julien Eymard la sainte Eucharistie est un Ciel anticipé pour nous faire désirer le Paradis et nous y conduire.

Quant à la confession, elle nous est bien nécessaire pour faire régulièrement la "lessive" de notre âme, afin qu'elle soit toute nette pour toujours recevoir dignement Jésus.

Chers Croisés, vous comprenez maintenant facilement pourquoi la Croisade demande à ses membres de se confesser toutes les deux semaines, et de communier au moins tous les dimanches. Communie, dit la devise. Oui, chers Croisés, communiez le plus souvent que vous pourrez. Si vous êtes en pension, il vous est même possible d'assister à la Messe et d'y communier chaque jour. On devrait vous y voir presque tous les matins, vous qui portez le nom de Croisés.

Mais au fait, pourquoi faire cet effort ? Pour faire plaisir à Jésus et être ainsi des saints rapidement et à peu de frais !

Votre aumônier,
L'abbé Hennequin

Courrier des Croisés - Septembre 2019 - N° 253