Le Courrier des Croisés - Juillet-Août 2019 - N° 252

Le tout premier moyen à mettre en œuvre pour devenir un saint, c’est la prière. " Celui qui prie se sauve, celui qui ne prie pas se damne " affirme saint Alphonse de Liguori dans un de ses ouvrages. Voyons pourquoi.

Être un saint, c’est quelque chose qui dépasse nos forces humaines, pour la simple raison qu’il s’agit là d’un but surnaturel. Ce serait un but naturel, on pourrait y arriver par la force de nos poignets; là, ce n’est pas possible sans l’aide de Dieu. C’est d’ailleurs écrit en toutes lettres dans l’évangile : " Mais qui donc peut être sauvé ? " demandèrent les disciples à Jésus. Jésus, les yeux fixés sur eux, leur dit : " Ce qui est impossible aux hommes est possible à Dieu " (cf. Luc, XVII, 26-27 et Matthieu XXVI, 25-26). Avec l’aide de Dieu, il est donc possible -et même facile- de se sauver.

Pour être un saint, il faut donc s’assurer de l’aide du bon Dieu. Or pour en bénéficier, il faut la Lui demander, ce qui se fait par la prière. Donc, pour être un saint, il faut prier. Voilà qui explique la forte affirmation de saint Alphonse. " Demandez et on vous donnera " nous a exhorté Jésus (Luc XI, 9, et Matthieu VII, 7). Il a dit aussi qu'il faut toujours prier et ne jamais se lasser (Luc XVIII, 1). Il ressort clairement de cela que celui qui prie toujours Jésus de devenir un saint le sera forcément.

Pour être un saint, il faut donc prier. Oui, mais quelle prière ? Il en existe tellement. Faut-il faire tout le temps des neuvaines, passer toute notre vie à l’église ? Non, chers Croisés, le bon Dieu, ne nous demande rien d’inhumain.

Pour la réponse à " Quelle prière réciter ? ", rendez-vous à la page 8 de ce Courrier car je n’ai pas assez de place sur cette page. Quant à la réponse à " Comment toujours prier ? " vous la connaissez déjà. Toutes nos pensées, toutes nos paroles, toutes nos actions peuvent être une prière si elles sont offertes à Dieu et si elles sont faites au bon moment (c’est à-dire au moment où Dieu le veut).

Chers Croisés, durant ces vacances, mettons donc en pratique le premier mot de notre devise (PRIE !) afin de progresser sur le chemin de la sainteté.

Votre aumônier,
L'abbé Hennequin