Doctrine chrétienne : le sens de l’Eglise (1)

18 Septembre, 2019
Provenance: fsspx.news

L’Eglise de Jésus-Christ 

Notre-Seigneur Jésus-Christ a fondé l’Eglise en appelant à son service des apôtres destinés à en devenir les colonnes. Il les a choisis parmi les disciples qui le suivaient : 

« En ces jours-là, il se retira sur la montagne pour prier, et il passa toute la nuit à prier Dieu. Quand il fut jour, il appela ses disciples, et choisit douze d’entre eux, qu’il nomma apôtres : Simon, auquel il donna le nom de Pierre, et André, son frère, Jacques et Jean, Philippe et Barthélémy, Matthieu et Thomas, Jacques, fils d’Alphée, et Simon, appelé le zélé, Jude, frère de Jacques, et Judas Iscariote, qui devint traître. » (Lc 6, 12-16) 

A son Eglise, il promet de nombreuses vicissitudes, le rejet et les épreuves ainsi que les persécutions. Car c’est au milieu des infirmités humaines qu’apparaît la puissance de Dieu : 

« Prenez garde à vous-mêmes. On vous traduira devant les tribunaux et les synagogues ; vous y serez battus ; vous comparaîtrez devant les gouverneurs et les rois, à cause de moi, pour me rendre témoignage devant eux. Il faut qu’auparavant l’Evangile soit prêché à toutes les nations. Lors donc qu’on vous emmènera pour vous faire comparaître, ne pensez point d’avance à ce que vous direz ; mais dites ce qui sera donné à l’heure même ; car ce n’est pas vous qui parlerez, mais l’Esprit-Saint. Le frère livrera son frère à la mort, et le père son fils ; les enfants s’élèveront contre leurs parents, et les mettront à mort. Et vous serez en haine à tous à cause de mon nom. Mais celui qui persévérera jusqu’à la fin sera sauvé. » (Mc 13, 9-13) 

Cependant et jusqu’à la fin des temps, Notre-Seigneur a promis son indéfectible assistance : 

« Allez donc, enseignez toutes les nations, les baptisant au nom du Père et du Fils, et du Saint-Esprit, leur apprenant à garder tout ce que je vous ai commandé : et voici que je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde. » (Mt 28, 20) 

Du haut du Ciel, sans cesse le Fils de Dieu prie pour son Eglise, veille sur elle et l’assiste. Jésus-Christ en est le chef, la tête qui s’occupe des membres :  

« De là vient aussi qu’il peut sauver parfaitement ceux qui s’approchent de Dieu par lui, puisqu’il est toujours vivant pour intercéder en leur faveur. » (Heb. 7, 25) 

L’Eglise, écrit Bossuet, « c’est Jésus-Christ répandu et communiqué, c’est Jésus-Christ tout entier, Jésus-Christ dans sa plénitude » (Lettre à une demoiselle de Metz). Se continuant en elle, il se manifeste et se communique par elle, l’animant de son esprit et la nourrissant de sa propre chair.

 

D’après l’abbé Gaston Courtois, Le Sens de l’Eglise, Fleurus, Paris, 1950. 

A suivre : Il faut croire à l’Eglise