L’Eglise questionne l’intelligence artificielle

28 Janvier, 2019
Provenance: fsspx.news

Roboéthique. Personnes, machines et santé, tel est le sujet de la prochaine assemblée plénière de l'Académie pontificale pour la vie qui se tiendra à Rome du 25 au 27 février 2019. Cet événement coïncide avec le 25e anniversaire de l’Académie fondée par Jean-Paul II.

Pour le père Paolo Benanti, professeur de théologie morale et d'éthique à l’Université de la Grégorienne et membre de l’Académie pontificale pour la vie, l’algorithme, qui régit l’intelligence artificielle, sera au cœur de l’assemblée plénière des 25 et 27 février prochains : jusqu’ici « personne ne veut nous dire comment fonctionnent ces algorithmes », explique le religieux franciscain à Francesco Peloso, pour Vatican Insider. 

« A partir du moment où nous confions la vie de personnes ou d'objets d'une valeur particulière à ces algorithmes, il devient nécessaire de voir sur quels critères de discernement ceux-ci sont établis », a-t-il averti. 

La question du statut juridique du robot sera elle aussi abordée par l’Académie : « si l’on décharge les concepteurs de toute responsabilité en laissant peser tout le poids sur les usagers, c’est un peu comme si l’on assurait une voiture sans savoir si elle peut freiner. Nous sommes confrontés à un défi de ce type, et il nous faut à présent trouver de nouvelles protections et de nouveaux droits pour faire face à ces mutations », a précisé Paolo Benanti.