Fête de la décollation de saint Jean Baptiste

29 Août, 2019
Provenance: fsspx.news

Saint Jean Baptiste est un saint unique dont la vie ne ressemble à celle d’aucun autre.
 
Sanctifié dès le sein de sa mère, il multiplie les miracles avant même sa naissance. Par la joie qu’il répand lors de la Visitation, il annonce le Sauveur ; il redonne la fertilité à sa mère et la parole à son père.
 
Précurseur, il prépare les chemins du Seigneur, prêche la conversion des mœurs et institue un baptême de pénitence car les temps messianiques sont arrivés : le moment est venu où les prophéties vont se réaliser.
 
Il annonce le Sauveur dont la manifestation publique est imminente. Il baptise son Seigneur dans les eaux du Jourdain, où la voix du Père se fait entendre et l’Esprit Saint apparaît sous la forme d’une colombe.
 
Puis il s'efface, laissant les meilleurs de ses disciples suivre le Christ et les foules qu’il a instruites rejoindre le Messie. 

Oportet minui : « il faut que le Christ croisse et que je diminue » (Jn 3, 30) 

Sa mission achevée, il reste fidèle à la Loi de Dieu dont il témoigne publiquement, flétrissant les désordres moraux des autorités. Il a le courage de reprendre en face le roi Hérode qui entretient une union illégitime et scandaleuse avec sa belle-sœur, Hérodiade, alors que son époux vit toujours.
 
La mégère profite d’une occasion inespérée – une danse envoûtante de Salomé, sa fille ; un serment imprudent d’Hérode ; une demande criminelle ; l’attente des convives avinés qui empêche le roi de se dédire ; la crainte de contrarier une compagne tyrannique.
 
Au témoignage que saint Jean-Baptiste rendit au Christ lors de son baptême, vient s’ajouter aujourd’hui le martyre du sang. En défense du mariage et de la fidélité à la Loi de Dieu.
 
Dans sa geôle, les satellites d’Hérode surgissent brusquement et s’emparent du saint, dont ils coupent la tête pour l’apporter sur un plateau, parmi les convives repus, au milieu de festivités barbares… Saint Jean-Baptiste sut-il seulement la cause de sa condamnation ?
 
Admirable de constance et d’abandon, saint Jean Baptiste a été exaucé au-delà de toute mesure. Oportet minui : « il faut que le Christ croisse et que je diminue ».