France : feu vert aux apprentis sorciers de la PMA et de la recherche sur l’embryon

01 Février, 2019
Provenance: fsspx.news

Alors qu’un grand débat national vient d’être lancé pour calmer la colère du mouvement des « gilets jaunes », la mission d’information sur la révision des lois de bioéthique a discrètement rendu, le 15 janvier 2019, un rapport de 300 pages ouvrant la porte à la Procréation médicalement assistée (PMA) et à la recherche sur l’embryon humain. 

Soixante propositions accompagnent ce rapport qui ouvre la boîte de Pandore. Parmi elles, l’autorisation de la Procréation médicalement assistée pour les couples de femmes et les femmes seules. Le financement sera assuré par le contribuable. 

En ce qui concerne la Gestation pour autrui (GPA), les parlementaires membres de la mission réaffirment leur opposition de circonstance à sa légalisation, mais préconisent d'inscrire (dans les registre d'état civil) selon le droit français la filiation des enfants nés par cette méthode à l’étranger. 

De même, ils se prononcent favorablement à la levée de l’interdiction de créer des embryons transgéniques, « afin de favoriser la recherche scientifique ».  

Tugdual Derville, délégué général d’Alliance Vita, a dénoncé dans un communiqué un rapport qui montre « jusqu’à quelles outrances conduit la dérégulation bioéthique qui anime certains ». 

« Afin que les espérances dominent les peurs, il est nécessaire et légitime que nous nous reposions ensemble les grandes questions de notre avenir », écrivait aux Français le président de la République française le 13 janvier 2019. 

La bioéthique est assurément l’une de ces grandes questions : on peut se demander pourquoi son traitement est confiné dans un mémoire discret, rapporté dans un hémicycle distrait, loin des projecteurs sur un grand débat national qui relève davantage de la thérapie de groupe que de la volonté d’édifier le bien commun de la nation.