Vincent Lambert : la vérité occultée

05 Décembre, 2018
Provenance: fsspx.news

Vincent Lambert n’est pas en fin de vie et peut être pris en charge dans n’importe quel centre spécialisé dans le traitement des patients en état de conscience altérée. Le rapport officiel des experts occulté par la plupart des médias montre une réalité qui fragilise les partisans de l’euthanasie. 

Le 18 novembre 2018, un collège de trois experts nommés par le tribunal administratif de Châlons-en-Champagne était chargé de se prononcer sur l’évolution de l’état de santé de Vincent Lambert. La dernière expertise remontait à 2014. 

Cette étape devait précéder un éventuel déclenchement d’une procédure d’arrêt des soins élémentaires de nutrition et d’hydratation du tétraplégique, le menant à une mort certaine. 

Les experts concluent de nouveau à un état végétatif chronique, ce que les médias dominants ont largement relayé, mais ils affirment également que Vincent Lambert pourrait ne pas ressentir de douleur et n’est donc pas en situation de souffrance incurable. 

Sur la base de ces conclusions, ces mêmes experts affirment que nourrir Vincent Lambert ne constitue pas en soi, sur le plan médical, une obstination déraisonnable.  

Cette affirmation, qui rejoint ce que les parents du jeune homme défendent depuis avril 2013, remet en cause tout le processus d’euthanasie en cours. 

Le collège de spécialistes va même jusqu’à affirmer que Vincent Lambert peut être pris en charge dans un centre spécialisé, comme il en existe en France, ce qui est également demandé par la famille du jeune homme depuis 2013. 

Espérons que les juges du tribunal administratif de Châlons suivront les conclusions de leurs experts et décideront le transfert de Vincent Lambert dans une unité de soins adaptés.