Irak : celui qui a combattu l’iconoclasme djihadiste

09 Février, 2019
Provenance: fsspx.news

Le R.P. Najeeb Michael, nouvel archevêque catholique de rit chaldéen de Mossoul a reçu l’ordination épiscopale le 25 janvier 2019 des mains du cardinal Raphaël Sako, patriarche de l’Eglise catholique chaldéenne d’Irak. Le dominicain s’était rendu célèbre en sauvant des trésors promis au feu par Daesh. 

Mgr Najeeb Michael a été nommé archevêque de Mossoul en décembre 2018 par le pape François. En août 2014, il avait fui la ville chrétienne de Qaraqosh, sur le point de tomber aux mains de Daesh. 

De nuit, le futur archevêque avait entassé manuscrits, livres du XVIe siècle et archives inédites, avant de prendre la route du Kurdistan voisin. 

Avec deux autres religieux, cet ancien expert en forage pétrolier entré à 24 ans dans l’ordre de saint Dominique, a ainsi transféré à Erbil le Centre de numérisation des manuscrits orientaux (CNMO). Ce qui représente 8.000 manuscrits chaldéens, syriens, arméniens et nestoriens trouvés dans les églises et villages du nord irakien, abîmés par l'humidité et l’usure du temps. 

Conscient de la tâche qui l’attend comme archevêque d’une ville qui a payé un lourd tribut lors de l’occupation djihadiste, le prélat se dit malgré tout « optimiste », dans un pays qui comptait 1,5 million de chrétiens avant la chute de Saddam Hussein en 2003, contre 400.000 à 500.000 aujourd’hui. 

« Le dernier mot reviendra à la paix et non à l’épée », assure-t-il à l'AFP.