La prison du Christ à nouveau vénérée

16 Février, 2019
Provenance: fsspx.news

La chapelle abritant le lieu où le Christ a été emprisonné par les soldats romains avant sa crucifixion, a pu ouvrir à nouveau ses portes après d’importantes réparations, à la fin du mois de janvier 2019. 

Ce lieu de culte - qui se trouve dans le périmètre du Saint-Sépulcre à Jérusalem - a attendu plusieurs années avant d’être restauré, après d’importants dégâts provoqués par un incendie. 

La chapelle ouverte à nouveau aux pèlerins se situe dans la partie du Saint-Sépulcre placée sous la protection de l’Eglise autocéphale « grecque-orthodoxe ». En vertu du Statu quo de 1852, cinq confessions chrétiennes en plus de l’Eglise catholique exercent – parfois de façon conflictuelle – la garde du tombeau du Christ. 

« C'est dans cette prison que Jésus a été arrêté après avoir porté la Croix sur la Via Dolorosa », a déclaré le 8 février 2019 à l'AFP un responsable grec-orthodoxe. La chapelle abrite deux trous creusés dans la roche qui ont été utilisés, selon la tradition, pour lier les pieds de Notre Seigneur. 

Ces deux trous ont été mis à l’abri derrière une vitrine ornée d'une icône représentant les pieds et les mains entravés du Sauveur.