La synodalité ou la boîte de Pandore dénoncée par un évêque allemand

28 Mai, 2019
Provenance: fsspx.news

L’évêque de Ratisbonne, Mgr Rudolf Voderholzer, s’est publiquement élevé contre la décision d’une majorité de prélats allemands, de lancer une démarche synodale en vue de revoir la règle du célibat sacerdotal et certains points de la morale catholique. 

« Le processus synodal qui vise à inventer une nouvelle Eglise est un chemin de destruction », a déclaré Mgr Voderholzer le 11 mai 2019, lors d’une cérémonie au monastère autrichien de Heiligenkreuz. 

Le prélat allemand a rappelé la responsabilité personnelle de chaque évêque dans son diocèse, responsabilité dont on ne saurait, selon ses termes, « être exonéré par un quelconque synode » - il serait intéressant d’appliquer le même raisonnement à la collégialité, qui rogne cette même responsabilité de l’évêque dans son diocèse. Au lendemain du Concile, Mgr Marcel Lefebvre n’avait pas manqué de dénoncer ses effets délétères sur l’autorité dans l’Eglise. 

Quant au « sacerdoce des femmes », l’évêque de Ratisbonne l’a écarté une nouvelle fois : le Christ a choisi des hommes et « leur a confié l’autorité apostolique », a-t-il expliqué, avant d’ajouter que « l’Eglise n’a pas le droit de s’écarter de ce précepte, ceci est valable aujourd’hui et à toute époque ». 

Ces propos sonnent comme une réponse à l’entretien accordé par le cardinal Reinhard Marx, président de la Conférence des évêques d'Allemagne, à La Croix le 28 mars 2019. Connu pour son progressisme, le prélat évoquait la question de l’ordination d’hommes mariés, de « l’accès des femmes au pouvoir » dans l’Eglise, ainsi que la mise en discussion de « certains points de notre morale sexuelle, comme par exemple l’homosexualité, y compris dans le clergé. » 

Tous ces thèmes devant trouver - selon le prélat, membre du Conseil des cardinaux chargés d’assister le pape dans la réforme de la Curie - leur meilleure expression dans le cadre d’une « démarche synodale », qui ressemble d’ores et déjà à une vraie boîte de Pandore.