La Vierge Marie, rempart contre le djihad

31 Août, 2019
Provenance: fsspx.news

Alors que les groupes islamistes actifs au Sahel commencent à étendre leur influence jusqu’au Bénin, plus de sept mille fidèles catholiques ont effectué le traditionnel pèlerinage marial à la grotte de Notre-Dame d’Arigbo, à Dassa-Zoumé, au centre-sud du pays. 

Le pèlerinage, qui s’est déroulé du 16 au 18 août 2019, est la plus importante manifestation catholique au Bénin, un pays à 23% catholique peuplé de 8,5 millions d’habitants. 

Cette manifestation religieuse doit son origine à Mgr Louis Parisot, missionnaire au Dahomey - l’ancien Bénin - qui l’a organisée pour la première fois en 1954, à l’occasion du centenaire de la définition du dogme de l’Immaculée Conception par le pape Pie IX. 

Le pèlerinage accueille traditionnellement, à la mi-août, des milliers de pèlerins en provenance du Bénin, du Togo, du Burkina-Faso, de la Côte-d’Ivoire, du Ghana, du Mali, du Nigeria, du Niger, mais aussi de France et d’Italie. Six évêques et 150 prêtres participaient à la procession. La cérémonie de clôture était présidée, le dimanche 18 août, par le cardinal Jean Zerbo, archevêque de Bamako au Mali. 

Les fidèles ont spécialement prié Marie Immaculée pour la protection de leurs pays contre l’Islam rampant. Le 15 juillet 2019, un rapport des Nations unies révélait que les groupes terroristes islamiques implantés au Sahel empiètent de plus en plus sur les frontières du Bénin, de la Côte d’Ivoire, du Ghana et du Togo. Que la Vierge, forte comme une armée rangée en bataille, protège ses enfants de cette barbarie !