Courrier des Croisés: Les moyens d'être un saint (II)

17 Septembre, 2019
Provenance: District des Benelux
Monseigneur Lefebvre et les enfants de la Croisade - Ecône.

Chaque mois, le Courrier des Croisés apportent aux membres de la Croisade Eucharistique une lecture adaptée à leur âge qui ravive leur zèle et explique leur devise: "Prie, Communie, Sacrifie-toi, Sois Apôtre !"

Nous offrons ici un extrait de cette excellente revue, une petite histoire sous la rubrique "Anecdotes d'ici et d'ailleurs" qui réveillera sans doute notre ferveur à tous!

On lit dans l'histoire de l'évangélisation du Paraguay un fait extraordinaire pourtant véridique.

Les chrétiens d'une mission dirigée par les Jésuites étaient, après des années de grande ferveur, tombés dans la tiédeur et avaient tellement perdu l'estime des sacrements, qu'ils négligeaient même de les recevoir à la mort. Le missionnaire, qui s'occupait d'eux, s'épuisait à essayer de corriger cette malheureuse attitude. Tout semblait vain. Finalement, il supplia Dieu d'y apporter Lui-même un remède efficace. Il ajouta à ses supplications de nombreuses pénitences...

Or il arriva qu'un des hommes les plus importants de la tribu vint encore à mourir sans avoir demandé les secours des sacrements. Pourtant, la famille du défunt voulut que celui-ci ait un enterrement chrétien. Selon la coutume, ils enroulèrent le corps dans une couverture et l'emmenèrent à l'église pour la cérémonie. Le missionnaire reçut une inspiration du ciel. Prenant à témoin la foule qui se pressait dans l'édifice, il interpella, d'une voix forte, le mort et lui demanda ce qu'il pensait maintenant de la confession et des autres sacrements. À ces mots, le cadavre revint quelques instants à la vie et déclara, devant les témoins terrifiés, que faute d'avoir reçu ces sacrements, il était, pour toujours, condamné aux supplices éternels.

On imagine que cette leçon porta de nombreux fruits !  Les moyens d'être un saint (II)

Lire le Courrier des Croisés >

Plus d'information sur la Croisade Eucharistique >