Dieu a tout créé pour vous

24 Juillet, 2021
Provenance: FSSPX Spirituality

Tout ce qu’une personne fait, elle le fait en vue d’un but.

Lorsque Dieu, pour ainsi dire, sort de sa vie trinitaire la plus intime pour créer, il a toujours en vue la fin pour laquelle il fait tout cela, à savoir « la louange de sa gloire. » (Ep 1, 6). Lui, le Christ, est l’héritier des siècles, l’Oméga, le but vers lequel tout est ordonné de toute éternité.

Saint Laurent de Brindes écrit : « C’est pour sa gloire – celle du Christ – que Dieu a fait naître l’univers. (…) Dieu, lorsqu’il a commencé à dessiner les plans de sa demeure royale en ce monde, a désigné le Christ comme la fondation sûre, forte et solide de l’édifice, garantissant sa rénovation lorsqu’il subit des dommages dans la tempête des âges.

« Et parce que l’architecte du monde a ainsi posé sur le Christ la construction de son monde, avec son être, avec sa grâce et sa gloire, il ne peut qu’aimer toutes choses à cause du Christ. La création tout entière, l’Eglise et le Paradis, la nature et la surnature, est le banquet royal que le Dieu Roi organise pour honorer l’amour de son Fils Roi. »

Si donc le Christ en tant qu’homme et Fils de Marie, est la fin pour laquelle le monde a été créé, en lui et dépendant de lui, de même, Marie est aussi le but. Le grand exégète Cornelius a Lapide commente la phrase du Livre de la Sagesse : « J’ai fait en sorte qu’une lumière indéfectible se levât dans les cieux. » (Siracide 24, 6).

« Au sens littéral, il faut lire : C’est à cause de moi que Dieu a créé la lumière, les cieux, la mer, les fleuves et l’univers entier. En effet, la création de Dieu a eu pour finalité la justification et la glorification des saints, œuvre que le Christ a accomplie par l’intermédiaire de la Sainte Vierge ; car l’ordre de la nature a été créé et établi pour l’ordre de la grâce.

« Puisque la Sainte Vierge est la Mère du Christ, et que par conséquent elle est devenue la médiatrice de tout l’ordre de grâce établi par le Christ, elle est donc, pour la même raison, la cause finale de la création de l’univers.

« En effet, le but de l’univers est le Christ, sa Mère et les saints. C’est-à-dire que l’univers a été créé pour que les saints puissent jouir de la grâce et de la gloire éternelle, par la médiation du Christ et de la Sainte Vierge. Bien que le Christ et Marie soient des parties de l’univers et soient, par conséquent, matériellement postérieurs à l’univers, ils sont néanmoins antérieurs à l’univers selon la fin.

« Il y a donc une certaine dépendance réciproque entre la création de l’univers et la venue du Christ et de la Sainte Vierge : Dieu n’a pas voulu la naissance du Christ et de Marie ailleurs que dans ce monde. Il ne voulait pas non plus que ce monde existât sans le Christ et Marie, qu’il a créé pour eux. Il voulait que l’univers entier et l’ordre de la grâce se réfèrent au Christ et à la Sainte Vierge et qu’ils soient ordonnés vers eux comme leur complément et leur fin.

« Ainsi, le Christ et la Sainte Vierge sont la fin de la création de l’univers, et en même temps ils en sont l’explication, l’exemple, ou encore l’idée originelle. Car l’ordre des grâces, dans lequel le Christ et Marie occupent la première place, est l’idée et le modèle selon lesquels Dieu a créé et ordonné l’ordre de la nature et de l’univers entier. »

Nous sommes donc étonnés de découvrir que la Sainte Vierge est présente à Dieu, dès le début de son activité extérieure. Elle est la première créature, choisie avant la fondation du monde, pour être dans et avec le Christ, l’archétype, le plan originel, le modèle et la cause ultime de tout ce qui existe.

Rempli de ce mystère, le père Kolbe s’exclame : « Permettez-moi de vous louer, ô Vierge très sainte, (…) En vous seule Dieu est adoré incomparablement plus qu’en tous ses saints. Pour vous, Dieu a créé le monde. Pour vous, Dieu m’a aussi appelé à l’existence. D’où vient un tel bonheur ? O laissez-moi vous louer, Vierge très bénie. »