Le Cœur immaculé de Marie, chef-d’œuvre de Dieu

22 Août, 2019
Provenance: fsspx.news
Le Coeur douloureux et immaculé de Marie.

Nous connaissons tous le symbole du cœur qui, au plus profond de notre être, est le siège des affections et de ce qui est le plus précieux en nous, et avant tout la source de l’amour. Nous n’ouvrons nos cœurs qu’à nos amis intimes, et seulement aux plus chers d’entre eux nous osons dire : « Je te porte dans mon cœur ! Mon cœur bat pour toi ! Il est à toi ! »

Par la dévotion à son Cœur, Notre-Dame nous dévoile un aspect très profond de son amour maternel.  Plus encore, son Cœur devient notre demeure, notre refuge et notre chemin. La Mère de Dieu nous traite comme les êtres qu’elle aime le plus, qu’elle juge dignes de partager son amour. Si nous pensons un instant à ce que nous sommes — misérables pécheurs, enfants indignes, bons à rien — nous ne pouvons nous empêcher de rester stupéfaits devant tant de condescendance.

La grandeur sublime du Cœur immaculé, révélée à nous, pauvres enfants d’Eve, est dévoilée par Notre-Seigneur Lui-même quand Il dit à sœur Lucie : « Je désire intensément voir se propager le culte et la dévotion du Cœur Immaculé de Marie, parce que ce Cœur est l’aimant qui attire les âmes vers moi. Il est le foyer ardent d’où rayonnent sur le monde ma lumière et mon amour. Il est enfin la fontaine qui répand sur le monde l’eau vivifiante de ma miséricorde. » (Lettre de Sœur Lucie à Monseigneur Gurzy, 27 mai 1943).

Ces mots traduisent l’intense désir de Notre-Seigneur de présenter au monde sa sainte Mère dans toute l’étendue de sa maternité spirituelle. Ces mots expriment l’incroyable amour de Dieu pour nous lorsqu’Il veut aller jusqu’aux plus extrêmes limites pour nous sauver du péché. Mais si Notre-Seigneur éprouve un tel désir, comment pouvons-nous rester si nonchalants, si passifs, si indifférents, alors que nous voyons tant d’hommes ignorer tout du mystérieux Cœur de l’Immaculée ?

Notre-Seigneur apporte une précision importante : Il désire pour sa Mère le « culte » et la « dévotion ». La dévotion exprime notre relation personnelle avec Marie ; d’une certaine façon c’est notre cœur dans son Cœur. C’est l’attitude d’un enfant affectueux, toujours prêt à donner son attention, son temps pour honorer et glorifier une Mère si aimante. Le culte encourage à la célébration publique et à la reconnaissance de ce chef-d’œuvre de Dieu qu’est le Cœur Immaculé de Marie.

Enfin Notre-Seigneur utilise trois images pour dépeindre exactement le rôle du Cœur immaculé de Marie. C’est un aimant qui attire les âmes vers Lui ; un foyer ardent dont le monde entier reçoit la lumière et l’amour ; une fontaine intarissable de sa miséricorde infinie. Cela signifie qu’en vénérant le Cœur de l’Immaculée nous serons toujours plus conduits et attirés vers Notre-Seigneur Lui-même. Nous serons traversés par Sa lumière pour toujours mieux Le connaître, et par Son amour pour L’aimer en Lui-même et en notre prochain. Nous boirons à la fontaine de Sa miséricorde qui fera de nous, pauvres hères, des enfants de Dieu.