Neuvaine en vue de la consécration de la Russie et de l'Ukraine

16 Mars, 2022
Provenance: District des Benelux

Chers fidèles et amis,

Dès ce jeudi 17 mars et jusqu'à vendredi 25 mars, je vous invite à prier la neuvaine ci-dessous. Il s'agit d'invoquer la Sainte-Vierge Marie

  1. pour que le Pape demande aux évêques de s'associer à lui;
  2. pour que les évêques répondent positivement à cette demande, ou du moins, s'associent, de leur propre mouvement, à l'initiative du Saint-Père.

En effet, ce prochain vendredi 25 mars, le Pape François consacrera la Russie et l'Ukraine au Cœur Immaculé de Marie, à Rome au cours d'une cérémonie de pénitence prévue à 17.00. A Fatima, le même jour, le même acte sera accompli à Fatima par Son Éminence le Cardinal Krajewski, aumônier apostolique, en tant qu'envoyé du Saint-Père.

Durant cette neuvaine, offrons aussi un jour de jeûne, selon nos possibilités, soit ce prochain vendredi 18 mars, soit mercredi 23 mars. Quant à l'aumône, le soutien aux réfugiés ukrainiens s'avère une urgence : bénévolat dans les centres d’accueil ; aide financière à des organismes tel que SOS Chrétiens d'Orient. C'est le temps du Carême, temps de prières, de jeûnes et d'aumônes : redoublons de ferveur dans l'effort de cette sainte quarantaine.

Une supplique aux évêques circule déjà, signez-là et diffusez-là à vos contacts.

Enfin, continuez de participer activement à la belle initiative la Belgique prie le Rosaire pour susciter des points de prière du chapelet en commun au plus près de chez soi.

Nous vivons des jours décisifs et nous sommes concernés par les enjeux présents dont la Sainte-Vierge a tant parlé à Fatima, déjà en 1917. La crise de la foi dans l’Église et l'apostasie générale des nations, la conversion personnelle et celle des pécheurs contre le risque de la damnation à l'enfer éternel, la paix dans le monde et la conversion spécifique de la Russie par son retour à l'unité romaine et par son abandon du communisme qui déjà a répandu ses erreurs dans le monde : pensons à la Chine entre autres.

Et en conclusion, relisons les paroles de Sœur Lucie de Fatima en 1957 : « Il y a deux moyens pour sauver le monde  : la prière et le sacrifice. Et donc, il y a le saint Rosaire. Regardez, Père! La très Sainte Vierge, en ces derniers temps que nous vivons, a donné une efficacité nouvelle à la récitation du Rosaire. De telle façon qu’il n’y a aucun problème, si difficile soit-il, temporel ou surtout spirituel, se rapportant à la vie personnelle de chacun de nous, de nos familles, que ce soient des familles qui vivent dans le monde ou des communautés religieuses, ou bien à la vie des peuples et des nations, il n’y a aucun problème, dis-je, si difficile soit-il, que nous ne puissions résoudre par la prière du saint Rosaire. Avec le saint Rosaire, nous nous sauverons, nous nous sanctifierons, nous consolerons Notre-Seigneur et nous obtiendrons le salut de beaucoup d’âmes. » (Sr Lucie de Fatima – entretien avec le Père Fuentes – 26 12 1957).

Que Saint-Joseph, fêté ce prochain samedi, nous conduise à Marie sa très sainte Épouse, dans une confiance sans limite en la divine Miséricorde.
Abbé Patrick Duverger, supérieur du district.

Neuvaine au Coeur Immaculé de Marie (17/03 - 25/03)

Je vous salue, Vierge-Marie à jamais bénie, Mère de Dieu, Trône de la grâce, miracle de la Toute-Puissance ! Je vous salue, Sanctuaire de la Très Sainte Trinité et Reine de l'Univers, Mère de la Miséricorde et refuge des pécheurs !
 
Mère très aimante, attiré par votre beauté, par votre douceur, et par votre tendre compassion, je me tourne avec confiance vers vous, misérable comme je le suis, et vous supplie d’obtenir de votre cher Fils la grâce que je demande dans cette neuvaine :

    le Pape demandent aux évêques de s'associer à lui;
    les évêques répondent positivement à cette demande, ou du moins, s'associent, de leur propre mouvement, à l'initiative du Saint-Père.

Obtenez-moi aussi, Reine du ciel, la contrition la plus vive pour mes nombreux péchés et la grâce d'imiter de près les vertus que vous avez pratiquées si fidèlement, surtout l'humilité, la pureté et l'obéissance. Par-dessus tout, je vous supplie d'être ma Mère et ma Protectrice, de me recevoir au nombre de vos enfants dévoués, et de me guider depuis votre sublime trône de gloire.
 
Ne rejetez pas mes demandes, Mère de la Miséricorde ! Ayez pitié de moi, et ne m'abandonnez pas pendant ma vie ni au moment de ma mort. Ainsi-soit-il.

 

Qu’est-ce que la dévotion au Cœur Immaculé de Marie ?