Notre Dame, image de la Sagesse éternelle

17 Juillet, 2021
Provenance: FSSPX Spirituality

La deuxième personne de la Très Sainte Trinité, le Verbe éternel, est la cause exemplaire (causa exemplaris) de tout être créé et, en tant que telle, la Sagesse éternelle et incréée : « Toutes choses ont été faites par Lui, et sans Lui rien n’a été fait » (Jn 1, 3).

« (Il) est l’image du Dieu invisible, le premier-né de toute créature ; car en Lui toutes choses ont été créées au ciel et sur la terre…. Toutes choses ont été créées par Lui et en Lui. » (Col 1, 14-16). Dans le plan éternel de Dieu, le Christ, en tant que Fils de Marie, est le premier-né de toute la création et, toujours en sa qualité de Fils de Marie, est la tête et le couronnement de la gloire de l’univers.

« Il s’ensuit que Marie, elle aussi, était prédestinée au Christ, et si le Christ occupe la première place dans cette prédestination, alors Marie reçoit la seconde. Le Christ est le soleil et Marie est la lune, qui brille plus que toutes les autres étoiles réunies. Qu’est-ce que la femme, que tu te souviennes d’elle, que tu la visites ?

« Tu l’as couronnée de gloire et d’honneur et tu l’as placée au-dessus de l’œuvre de Tes mains. Tu as tout soumis sous ses pieds (cf. Ps 8, 5-8). Tu ne l’as pas faite un peu moins que les anges (cf. Ps 8, 6) mais tu l’as élevée au-dessus de tous les chœurs d’anges. Tu l’as revêtue du soleil et tu lui as donné les étoiles les plus brillantes comme couronne. (…)

« Cette prédestination divine est, pour ainsi dire, la préfiguration et le prototype des élus de l’Église universelle. Lorsque Dieu a présenté à Moïse la ressemblance de la demeure divine, Il a parlé en premier de l’Arche d’Alliance ; de même, dans son plan original pour sa création, Dieu a d’abord pensé à la Vierge comme l’arche vivante de sa divinité. »

La copie parfaite, l’imitation la plus complète, pure et immaculée du Verbe éternel, est l’Immaculée. Le Fils, la Sagesse éternelle, est Dieu. L’Immaculée, la copie parfaite de la Sagesse éternelle est la première et parfaite créature, qui a, en elle, tous les traits de la Sagesse éternelle.

C’est pourquoi l’Église l’appelle « la sagesse créée » et lui applique les propriétés de la sagesse éternelle. « Ego sum radix – je suis la racine ». Ce plan parfait « atteint donc de bout en bout toute chose et les ordonne avec puissance avec douceur » (Sg 8, 1).

L’ensemble des créatures réunies n’atteignent pas la beauté sans égal de ce chef-d’œuvre divin : « Car elle est plus belle que le soleil, et que l’arrangement harmonieux des étoiles. Comparée à la lumière, elle l’emporte sur elle ; car la lumière fait place à la nuit, mais le mal ne l’emporte jamais contre la sagesse. »

Et saint Bernardin de Sienne professe : « De la perfection sans égale qui a été accordée à elle seule, la Sainte Vierge confère à toutes les natures leur valeur essentielle, leur richesse et leur statut achevé.

« Tout être a été créé pour un but plus grand que celui qu’il a reçu au départ : l’être vivant vers la vie la plus noble, l’être sensible vers la sensibilité la plus exquise ; la conception humaine vers un nouveau-né, un être nouveau ; les choses douées de raison doivent parvenir à un être rationnel achevé ; les choses dotées d’esprit doivent parvenir à un être spirituel des plus excellents ; en bref, toutes les créatures cherchent à atteindre la perfection de leur nature.

« Cela étant, des dispositions ont été prises pour le monde afin qu’au moyen d’une femme bénie plus que toutes les autres créatures, ces dernières atteignent par Marie ce qu’elles recherchent : elle est devenue mère une seule fois, et grâce à cette unique maternité, elle a amené toutes choses créées à leur plus haute et ultime perfection. »