Prise de soutane au séminaire Saint Thomas Aquinas de Dillwyn

09 Octobre, 2020
Provenance: fsspx.news

Le 7 octobre dernier, les rayons de Notre-Dame du Rosaire ont baigné d’une lumière toute bienfaisante la vaste colline du comté de Buckingam où trône le Séminaire International Saint-Thomas d’Aquin.

En effet, en l’honneur de la Vierge couronnée, cette fête fut exceptionnellement retenue pour conférer la soutane aux séminaristes de l’année de spiritualité. Ce choix inhabituel, anticipant de quelques mois sur la date traditionnelle du 2 février, avait été décrété en vue du pèlerinage international de Lourdes : puisque le jubilé de la Fraternité devait y être célébré, le séminaire avait résolu d’y participer.

Malheureusement contraint de renoncer à ce magnifique projet, le séminaire préféra toutefois maintenir la prise de soutane à la date annoncée. Et c’est ce qui valut à dix-neuf jeunes séminaristes, sous le regard maternel de la Vierge du Rosaire, la joie profonde de revêtir pour la première fois l’habit ecclésiastique, symbole du renoncement au monde, et expression de leur désir ardent de se consacrer totalement au Christ.

En plus des quinze Américains faisant symboliquement écho aux quinze mystères, on y compte un Français, un Irlandais, un Canadien et un Allemand.

En cette journée magnifiquement ensoleillée de l’automne commençant, sous la protection paisible des Blue Mountains veillant à l’horizon, une procession prolongea pieusement la cérémonie. Chapelet en main, toute la communauté fit monter vers la Vierge, triomphalement escortée, l’immense action de grâces qui débordait des âmes pour ces nombreuses vocations accordées au séminaire.

Puisse la Vierge Marie, dans le silence de leur vie de prière et d’étude, apprendre à ses fils à se nourrir comme elle de la contemplation des mystères joyeux, douloureux et glorieux du rosaire. C’est en trempant leurs âmes à cette source bénie qu’ils apprendront à aimer le Christ d’une charité humble et virile.