Prières pour obtenir la grâce d'une bonne mort

Patron des mourants, priez pour nous !

De la mort de Saint Joseph on sait peu de chose, car il est mort aussi silencieusement qu’il avait vécu. Il est probable qu’il soit mort entre les bras de Jésus et de Marie ; c'est la raison pour laquelle on l'invoque dans les Litanies comme Patron des mourants.

Pour obtenir la grâce d’une bonne mort

Grand Saint Joseph, qui êtes le modèle, le patron et le consolateur des mourants, je vous demande aujourd'hui votre protection pour le dernier instant de ma vie, pour ce moment terrible où je ne sais si j'aurai la force de vous appeler à mon aide.

Faites, je vous en conjure, que je meure de la mort des justes. Mais afin que je puisse espérer une si grande grâce, obtenez-moi de vivre, comme vous, en la présence de Jésus et de Marie et de ne jamais blesser leurs regards par la tache hideuse du péché.

Que je meure, dès ce moment, à moi-même, à mes passions, à mes désirs terrestres, à tout ce qui n'est pas Dieu, afin de vivre uniquement pour celui qui a donné sa vie pour moi.

Jésus, Marie, Joseph, assistez-moi dans mes derniers moments, soutenez-moi, défendez-moi contre les assauts du démon et accordez-moi d'expirer saintement.

O saint Joseph, qui avez quitté cette vie dans les doux embrassements de Jésus, votre Fils adoptif, et de Marie votre épouse, secourez-moi. O Père saint, alors surtout que pressé par la mort, je serai aux portes de l'éternité, et obtenez-moi la consolation d'expirer dans les mêmes bras de Jésus et de Marie. Vivant et mourant, je remets mon âme entre vos mains, ô Jésus, Marie, Joseph. Ainsi soit-il.

Invocations à Saint Joseph

Jésus, Marie, Joseph, je vous donne mon coeur, mon esprit et ma vie.
Jésus, Marie, Joseph, assistez-moi dans ma dernière agonie.
Jésus, Marie, Joseph, que je meure paisiblement en votre sainte compagnie.
Gloire au ciel et sur la terre à saint Joseph ! A jamais !
Saint Joseph, patron de l'Église universelle, priez pour nous.

Consécration du dernier instant

Saint Joseph, protège-nous ! Ainsi s’écrient tes enfants depuis des générations, qui s’adressent à toi dans leurs nécessités. Tu as protégé Marie de la honte de la répudiation et l’enfant Jésus de la folie meurtrière d’Hérode. Soutiens-moi aussi dans mon pèlerinage vers la terre sainte du Royaume des cieux. Je te consacre aujourd’hui mes fins dernières et mon entrée dans la Vie. Obtiens-moi la grâce d’une bonne mort et de la persévérance finale. Je te confie particulièrement tous les mourants et ceux qui les assistent : qu’ils puissent se préparer à la rencontre par le saint viatique. Je te confie mes derniers instants et mon agonie : que je sache les voir comme un passage, une pâque à la suite de ton Fils mort et ressuscité. Donne-moi de chanter avec saint François d’Assise : Loué sois-tu, mon Seigneur, pour notre soeur la Mort corporelle à qui nul homme vivant ne peut échapper. Malheur à ceux qui meurent en péché mortel, heureux ceux qu’elle surprendra faisant ta volonté car la seconde mort ne pourra leur nuire.

Autres prières pour demander la grâce d'une bonne mort

Saint Joseph, père nourricier de Notre‑Seigneur Jésus-Christ, père si riche en grâces, époux de la bienheureuse Vierge Marie, toute votre vie était sainte et juste, voilà pourquoi aucune crainte ne pouvait troubler, au moment de votre trépas, votre désir du ciel. Saint Joseph, patron spécial des mourants, nous vous recommandons notre heure ultime d'ici-bas. Quand notre âme devra sortir de ce monde, implorez pour nous, en union avec Marie, votre sainte épouse et notre Mère, la grâce de votre fils divin, afin que, munis d'une foi ferme, d'une espérance inébranlable et d'une charité ardente, nous puissions vaincre les tentations de l'ennemi malin et remettre notre âme dans la paix la plus douce, entre les mains du Père, après avoir reçu dignement jésus dans la très sainte Eucharistie. Ainsi soit‑il.

Saint-Joseph, puisque vous avez eu le bonheur d'être entouré de Jésus et de Marie quand vint pour vous le moment de retourner dans la maison du Père, c'est à juste titre que les chrétiens s'adressent à vous comme au patron et au consolateur des mourants.
Nous vous demandons aujourd'hui votre soutien pour les derniers instants de notre vie terrestre. Obtenez-nous la grâce de vivre ici-bas comme vous, dans la justice et la pureté, en présence de Jésus et de la Vierge Marie, sans être jamais séparés d'eux, afin qu'au moment où nos jours prendront fin, nous soyons accueillis dans la maison du Père, et que notre vie soit transformée en une éternité de bonheur auprès du Seigneur. Amen.

Courte prière pour obtenir une vie sainte et une bonne mort (saint Pie X)

O Joseph, père virginal de Jésus, très pur époux de la Vierge Marie, chaque jour priez pour nous Jésus Lui‑même, le Fils de Dieu, afin que, munis avec les armes de sa grâce, luttant comme il convient dans la vie, nous soyons couronnés par Lui dans la mort. Jésus, Marie, Joseph, je vous confie mon cœur et mon âme.
Jésus, Marie, Joseph, assistez‑moi au dernier combat.
Jésus, Marie, Joseph, que mon âme parte en paix avec vous !

Espérance des malades, priez pour nous !

Ce que les Saints ont dit de Saint Joseph

Sainte Thérèse d'Avila

Je pris pour avocat et protecteur le glorieux Saint Joseph et je me recommandai instamment à lui. Son secours éclata de la manière la plus visible. Je ne me souviens pas de lui avoir jamais rien demandé qu'il ne me l'ait accordé. Pour comble de bonheur, il m'a toujours exaucée au-delà de mes prières et de mes espérances. Si, par quelque imperfection ma demande s'écartait tant soit peu du but de la gloire divine, il la redressait admirablement, dans la vue de m'en faire tirer un plus grand bien.

Le Très-Haut donne seulement grâce aux autres Saints pour nous secourir dans tel ou tel besoin; mais Saint Joseph - je le sais par expérience - étend son pouvoir à tout. Notre Seigneur dans le Ciel ne peut rien lui refuser. Connaissant par expérience son étonnant crédit auprès de Dieu, je voudrais persuader tout le monde de l'honorer d'un culte particulier. Je ne comprends pas comment on peut penser à la Reine des Anges et au Divin Enfant Jésus sans remercier Saint Joseph de son dévouement si parfait envers l'un et l'autre.

Durant une extase, la très Sainte Vierge, me prenant les mains, me dit que je lui causais un grand plaisir par ma dévotion au grand Saint Joseph.

Saint François de Sales

Un Saint qui avait tant aimé en sa vie ne pouvait mourir que d’amour, car son âme ne pouvant à souhait aimer son cher Jésus entre les distractions de cette terre, et ayant achevé le service qui était requis au bas âge de celui-ci, que restait-il, sinon qu’il dît au Père Éternel: Ô Père, j’ai accompli l’oeuvre que vous m’aviez donnée en charge. Et puis au Fils: mon enfant, comme votre Père céleste remit votre corps entre mes mains, au jour de votre venue en ce monde, ainsi, en ce jour de mon départ de ce monde, je remets mon esprit entre les vôtres. Telle, comme je le pense, fut la mort de ce grand patriarche, mort la plus noble de toutes, et due par conséquent à la plus noble vie qui fut oncques entre les créatures, mort de laquelle les anges eux-mêmes désireraient mourir, s’ils étaient capables de mort. (Traité de l’Amour de Dieu)

Saint Léonard de Port-Maurice

Le voyez-vous, Joseph, sur le point de rendre l’âme, étendu sur un pauvre grabat, Jésus d’un côté, Marie de l’autre, entouré d’une multitude infinie d’anges, d’archanges, de séraphins, qui dans une attitude respectueuse s’apprêtent à recevoir sa sainte âme ? O Dieu! qui pourra nous dire avec quels sentiments, à ce moment suprême, Joseph dit un dernier adieu à Jésus et à Marie ? Quelles actions de grâce, quelles protestations, quelles supplications, quelles excuses de la part de ce vieillard !... Tantôt il regarde Marie et Marie le regarde à son tour, et avec quel amour ! Tantôt il se tourne vers Jésus, et Jésus lui répond, mais par quel regard affectueux! Il prend la main de Jésus, la presse sur son coeur, la couvre de baisers....

Ah ! Joseph ! si vous ne lâchez pas la main de celui qui est la vie, vous ne pouvez mourir. Oh! qu’il est doux de mourir en tenant la main de Jésus !...  Jésus lève la main, il bénit et embrasse son bien-aimé père, et Joseph expire au milieu des baisers et des embrassements de Jésus...