Voeux du Supérieur de District

POUR NOËL ET LE NOUVEL-AN

Seigneur, nous vous en supplions, secourez vos familiers vers lesquels vous êtes venus par votre précieuse Nativité.

Un Sauveur nous est né : Dieu, Tout-Puissant, Roi pacifique et Prince de la Paix. Sa Mère, la Bienheureuse Vierge-Marie est empressée à son humble chevet et Saint-Joseph les sécurisent de sa présence vigilante. Tous deux protègent l’Enfant, dans sa naissance aux circonstances bien précaires. Dans ce cadre tout de pauvreté, d’humilité et de silence, Jésus nouveau-né interpelle notre Foi : "Courage petit troupeau… Vous avez des tribulations dans le monde, mais prenez confiance, j'ai vaincu le monde".1.

Noël 2020 et le Nouvel An 2021 sont bouleversés. Beaucoup sont découragés. Les malheurs forment une sinistre litanie. Sans être exhaustifs, évoquons les limitations plus ou moins strictes à l’exercice collectif du Culte divin ; la désespérance provoquée par les confinements sanitaires ; les acharnements législatifs contre les fondamentaux de la nature humaine et contre la vie ; les incessantes attaques contre la foi et la morale, même au sein de l’Eglise ; la persécution quasi universelle des chrétiens, souvent violente et même sanglante, particulièrement en Orient, en Afrique et en Chine. Rares sont les milieux où dominent la paix et la sérénité.

Pour délivrer l’homme, Vous n’avez pas eu horreur du sein de la Vierge.

Noël célèbre le mystère de l’Incarnation de Notre-Seigneur Jésus-Christ : Naissance, Épiphanie, Présentation au Temple, Baptême. Noël est un don divin pour affermir les cœurs chancelants. A genoux, devant la crèche, méditons : ce Tout-Petit est le Tout-Puissant, Dieu créateur de l’univers, infiniment grand et infiniment petit. Rien ne Lui échappe, Il aura le dernier mot. Il est l’unique Sauveur qui vient sauver les personnes de bien – les hommes de bonne volonté - du péché originel et des péchés personnels et de leurs funestes conséquences. En Lui, "la miséricorde et la vérité se sont rencontrées ; la justice et la paix se sont embrassées"2.

Entrant en ce monde, Jésus a connu la tribulation. Parcourant ce monde, Il a été et reste signe de contradiction jusqu’à nos jours. Sortant de ce monde par la souffrance et la mort en Croix, Il s’est ressuscité glorieusement pour triompher au Ciel. Dès la Crèche, Il nous invite : "Si quelqu'un veut venir à ma suite, qu'il renonce à lui-même, qu'il prenne sa croix et me suive"3.

Daignez, Seigneur, en ce temps, nous garder du péché.

Au pied de la Crèche, faisons provision de courage et de confiance. A l’Enfant-Jésus, à sa mère la Vierge-Marie et à son père putatif Saint-Joseph, demandons d’abréger les épreuves du temps présents. Mais mieux encore, demandons la force et la persévérance pour traverser saintement, ces temps troublés. Ce qui importe, c’est de mériter la vie éternelle en vivant les peines d’ici-bas dans la fidélité persévérante à notre Seigneur et Sauveur. "Les souffrances du temps présent sont sans commune mesure avec la gloire à venir qui sera manifestée en nous"4.

Joyeux Noël ! Joyeux de notre foi en la divinité toute-puissante de Notre-Seigneur Jésus-Christ.

Bonne nouvelle année ! Bonne de notre ferme espérance que le Sauveur est le chemin qui nous mène à la vraie vie, la vie éternelle.

En vous, Seigneur, j’ai espéré et, je ne serai pas éternellement confondu.

Ces paroles concluent le Te Deum, chanté le 31 décembre, en action de grâce pour l’année écoulée et en acte d’espérance pour le nouvel an.

Joyeux Noël et Bonne année !

Abbé Patrick Duverger, Supérieur de District

  • 1. Luc 12, 32 & Jean 16, 33
  • 2. Ps 84,11
  • 3. Marc 8, 34
  • 4. Rom.8,18